Franck Kemkeng Noah

Juin 2019 : Exposition individuelle à la galerie AAC d’Amiens.
Janvier 2019 : Exposition collective « Jeune Artiste », galerie Art’Course à Strasbourg.
Novembre 2018 : Exposition collective « Quinzaine de Parrainage », Galerie Stéphane Salord à Marseille.
Mars 2018 : Exposition collective Master I et II de l’UPJV des ARTS
« Utopie/Hétérotopie », Maison de la Culture d’Amiens.
2016 : Exposition personnelle « hybridité comme facteur de tolérance », Hôtel Hilton Yaoundé.
2016 : Exposition collective « BIMBIA » (mémoire l’esclavage et de la traite au Cameroun), Musée National du Cameroun Yaoundé.

2015 : Exposition collective « BIMBIA » (mémoire l’esclavage et de la traite au Cameroun), Espace monument de la Réunification Yaoundé.
2015 : Performance, installation, exposition personnelle « Tout en Un » et un « Un en Tout », Institut Goethe.
2014 : Exposition collective « rencontre théâtrale » à l’IFC (Institut Français du Cameroun) Yaoundé.
2013 : Exposition collectifs semaines culturelle à l’Institut des Beaux-Arts de Foumban

author

Biographie de Franck Kemkeng

Intitulé « Art Hybride », mon travail est une démarche expérimentale caractérisée principalement par l’exploitation de la peinture, la sculpture la performance interactive et installation. Cette recherche esthétique dans lequel naît des productions métissées (soit par les sujets représentés, ou les moyens d’expression artistiques utilisés), est pour aborder la notion de l’inter-culturalisme. En effet, le Brassage des cultures « Humaine » constitue le centre de mes préoccupations. Elle est (la culture) la possibilité même de créer, de renouveler et de partager des valeurs, le souffle qui accroît la vitalité de l’humanité « Proverbe africain ».

Ma culture (traditionnelle) constitue donc pour moi une véritable richesse et ma principale source de d’inspiration qui, dans mes créations va fusionner avec celle qui ouvre à moi mais aussi qui s’impose par des moyens tel la mondialisation, l’immigration… ou encore avec celui du spectateur (par le biais de la performance interactive) pour donner une sorte de Palais de Mémoire. La confrontation avec les œuvres nées de cette expérience favorise (pour moi) l’interrogation personnelle sur soi, sur l’autre, sur notre nature humaine et culturelle. Cette idée de fusion entre mes origine (traditionnelle), et la culture de l’autre pour la création d’un nouveau « soi » est inspirée de Anthropophagie Brésilienne de Oswald de Andrade.

La fusion entre scènes de danse et espace géographique, masque traditionnelle et costumes… sont les principaux éléments représentés dans mes créations. Elles sont matérialisées par le biais de divers moyens d’expression artistique tel la peinture, la sculpture, la performance interactive, l’installation… De même, une fusion entre ces différant formes d’arts est expérimentée dans mes créations pour donner une seule et même œuvre, une sorte d’œuvre d’art total. Un processus qui symbolise pour moi l’unité de la vie. « L’art est pour moi un moyen d’expression profond de soi ; qui favorise l’expérimentation, l’envie de découvrir, de s’évader… bref la Joie de Vie ! ».